Fête de l'Armistice à Annecy (11/11/1918).

Les Archives nationales viennent de mettre en ligne les listes communales du Livre d'or des Morts pour la France 1914-1918.

 

En application de la loi du 25 octobre 1919, relative « à la commémoration et à la glorification des Morts pour la France au cours de la Grande Guerre », l’État avait lancé le projet d'un livre d'or, à déposer au Panthéon, comprenant les noms de ces héros. Le ministère des Pensions fut chargé, commune par commune, de ce gigantesque recensement, qu'il adressa à chaque maire en 1929, à charge pour eux de le vérifier. Ce projet ne vit pas le jour, mais ces listes des soldats Morts pour la France sont toujours conservées, établies pour la quasi-totalité des communes de la France métropolitaine d'alors, de l'Algérie, du Maroc et du Sénégal, des consulats de La Paz (Bolivie) et de Bahia, Porto Alegre et Rio de Janeiro (Brésil), ainsi que pour les soldats décédés en Bulgarie. Alsace et Moselle, territoires allemands en 1914-1918, ne sont pas compris dans le Livre d'or, ni les marins Morts pour la France, recensés par le ministère de la Marine.

Pour chaque individu, ces listes communales livrent nom et prénom, date et lieu de naissance, grade et régiment d'appartenance, date et lieu de décès.


D'un très grand intérêt pour la généalogie, 260 882 pages de listes ont été numérisées dans le cadre du chantier des Fonds de la Mission Pierrefitte et mises en ligne pour accompagner la commémoration du Centenaire de la Première Guerre mondiale.