14 - Actualité et universalité (2). De la normalisation à l'environnement

En 1962, Louis Armand devient président de l'Association française de normalisation. Créée en 1938, l'AFNOR est une association privée reconnue d'utilité publique qui se charge d'établir les normes que doivent respecter les produits commercialisés, dans l'intérêt des producteurs et des consommateurs.
Sous sa présidence ont lieu notamment l'installation de l'association dans de nouveaux locaux à La Défense et surtout les manifestations du cinquantenaire de la première norme française (norme NF), du 15 au 18 juin 1970.

Louis Armand s'engage également dans la lutte pour la défense de l'environnement, à travers ses écrits ou encore par ses actions. En 1969, il est nommé président du comité pour l'amélioration de l'environnement par le Premier ministre Jacques Chaban-Delmas qui le charge de réfléchir sur des mesures qui permettront d'amorcer une politique en la matière.
Avec l'aide d'un groupe de travail, il propose Cent mesures pour l'environnement afin de lutter contre les pollutions et d'œuvrer pour la sauvegarde des milieux naturels et la protection contre les encombrements de la vie moderne .
Ces cent mesures sont adoptées par le Conseil des ministres le 10 juin 1970 pour une meilleure qualité de vie des Français ; particulièrement innovantes, elles suggèrent des actions législatives et réglementaires, d'organisation et d'opérations pilotes à mener sur le terrain.