Un service d’aide, de conseil et de contrôle à la restauration de documents conservés dans les collectivités est mis en place.
Des visites sur place sont effectuées à la demande des collectivités pour examiner les documents à restaurer et les aider dans l’élaboration d’un cahier des charges destiné aux restaurateurs.

Avant toute demande, il convient de se poser des questions suivantes :

  • Le document va-t-il être déposé aux Archives départementales ? Dans l’affirmative, il n’est pas nécessaire pour la collectivité d’entreprendre des travaux de restauration qui seront effectués par les Archives départementales lors du dépôt.
  • S’agit-il d’une urgence (intervention de restauration indispensable à la sauvegarde du document) ?
  • Quel(s) est (sont) le(s) but(s) de l’intervention : permettre la consultation régulière ? préparer à une exposition ? permettre la numérisation ? etc.

La procédure à suivre pour une demande d’aide à la restauration est la suivante :

  • 1. Faire une demande écrite à archedep@hautesavoie.fr , pour une visite sur place d'une de nos restauratrices. Le courrier doit être accompagné de la fiche descriptive qui permet de préciser le projet.
  • 2. Après examen du courrier, notre restauratrice prend contact avec la collectivité pour fixer un rendez-vous.
  • 3. La visite sur place consiste en un examen des documents et d’une discussion au sujet du projet d’intervention envisagé, afin d’élaborer un cahier des charges à l’attention des ateliers de restauration prestataires. Ce cahier des charges technique est envoyé à la collectivité suite à cette visite.
  • 4. La collectivité se charge de contacter différents restaurateurs et choisit le devis qui lui convient le mieux. Il est possible à ce stade d’obtenir des conseils de nos restauratrices.
  • 5. Le devis retenu doit parvenir aux Archives départementales pour validation par la directrice avant le début des travaux (contrôle scientifique et technique).
  • 6. Après restauration des documents, le travail réalisé peut être examiné par nos restauratrices pour s’assurer du respect des clauses du cahier des charges.