Votre recherche


161 J Fonds de la maison forte de Maugny

Cote : 161 J 747-825
Analyse : Familles non alliées
Date : 1367-1919



    Présentation du contenu :
    On trouve dans les archives provenant de la maison forte de Maugny, parallèlement aux documents strictement familiaux ou liés à des alliances matrimoniales, un certain nombre de petits ensembles sur la présence desquels on se trouve réduit à des conjectures. Ils portent, par ordre alphabétique, sur les familles Gerbais de Sonnaz, Graffion, Joly de Vallon, de La Chambre, Modurat, Regard et Richard d'Alby.
    Pour les Gerbais de Sonnaz, Graffion et La Chambre, il a été repéré un lien et une provenance plausibles. La sœur de Léontine Fortis épouse du général de Maugny, avait épousé Démétrius di Ternengo. Une de leurs filles, Rose (1845-1939) avait épousé en 1866 Victor Gerbais de Sonnaz. Ce dernier était fils d'Hippolyte de Sonnaz (1783-1871). Hippolyte avait épousé en premières noces Jeanne Françoise Roberty de Sainte-Hélène veuve du baron Joseph Graffion. Elle lui laissa à sa mort en 1831 le château de Chamoux (à Chamoux-sur-Gelon en Savoie). Or la maison forte de Chamoux avait notamment appartenu aux XVe-XVIIe siècles à une branche de la famille de Seyssel dans laquelle s'était éteinte celle des La Chambre vicomtes de Maurienne. On a donc par ce biais un lien avec les La Chambre et les Graffion.
    Pour les archives Regard et Richard, la piste de Chamoux reste valable car Hippolyte de Sonnaz se remaria en 1832 à Chambéry à Antoinette-Caroline-Sabine-Anna de Regard de Clermont de Vars, fille de Jean-Baptiste-Nicolas-Centaure, morte en 1881. Cette alliance permet une explication à la présence de documents Regard et leurs ancêtres Richard. Signalons cependant un autre lien avec les Regard : Tancrède Fortis, cousin d'Ernestine et Léontine, avait acquis dans les années 1860 le château de Clermont, propriété pendant environ trois siècles de la famille Regard.
    Victor de Sonnaz mourut prématurément en 1883 mais sa veuve Rose vécut à Chamoux presque jusqu'à la fin de sa vie. La famille Nicod de Maugny avait des liens d'amitié anciens avec la famille de Sonnaz, notamment depuis la génération du général de Maugny. Clément 2 de Maugny a toujours entretenu des relations avec les cousines germaines de son père, Adèle di Ternengo épouse d'Oncieu et Rose épouse de Sonnaz. Quand Rose de Sonnaz, sans descendance, vend son château de Chamoux en viager dans les années 1920, il est vraisemblable qu'elle ait donné à Clément de Maugny son petit-cousin, féru d'histoire locale, les archives évoquées ici.
    À moins, autre possibilité, que ces documents aient transité chez son beau-frère Victor d'Oncieu, amateur de recherche généalogique, qui a longuement séjourné à Maugny dans les dernières années de sa vie. Néanmoins, vu le faible volume que représente cet ensemble, on peut supposer qu'il ne s'agit que d'une infime partie des archives du château de Chamoux, comme le suggère un article de 1908 de la Société d'histoire et d'archéologie de Maurienne..


    Sources externes :
    Sur la seigneurie de Chamoux et ses propriétaires successifs :
    Archives départementales de la Savoie, SA 4, aveux et dénombrements 1775-1776.


    Bibliographie :
    Sur le château de Chamoux :
    "L'excursion de Chamoux" in
    Travaux de la société d'histoire et d'archéologie de Maurienne
    . Saint-Jean-de-Maurienne, J. Salomon, 1908, pp. 54-65.



    Lien permanent : http://archives.hautesavoie.fr/ark:/67033/a011580919650smni4S
  • Graffion
  • Joly de Vallon
  • De La Chambre
  • Gerbais de Sonnaz
  • Modurat (Moderat)
  • Regard
  • Richard