Votre recherche


180 J Fonds Decock

Replier tout
Classer dans : Non classé
Sommaire

Auteur : par Marine Perret et Martine Simon-Perret ; sous la direction d'Hélène Maurin, directrice des Archives départementales de la Haute-Savoie

 

Sous-titres : Répertoire numérique

 

Description du profil :
Nom de l'encodeur : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-2.9 du mardi 6 décembre 2016. Date de l'export : vendredi 9 août 2019 (10:20 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français.
Règles de description : Conformément à l'usage, la présence d'un astérisque sur certaines cotes signifie que le document est relié. Tous les sigles ont été développés à l'exception de ceux pour lesquels la signification n' a pas pu être retrouvée.

Description physique :
Genre/Carac. phys. : Document d'archives 235
8,65 ml

Organisme : Archives départementales de la Haute-Savoie


Biographie ou histoire :
Fernand Decock, né en 1904 à Bruxelles, de nationalité suisse, était ingénieur civil. Marié avant 1928 à Pervenche Roguet, il habite Gaillard (Haute-Savoie) pendant plusieurs décennies. Il est présent dès le recensement de 1931 dans cette commune, habitant sous le même toit que ses beaux-parents Auguste Roguet, tailleur d'habits, et Cécile Recour, ancienne couturière, et que sa belle-sœur Yvonne Roguet, brodeuse.
Il a eu au moins une fille, Micheline Arlette, née à Genève en juillet 1928 et décédée en 1997. Celle-ci, costumière et styliste de mode, a été la fondatrice de la maison de prêt-à-porter Chacok en 1971 à Biot, dans les Alpes-Maritimes.
Dans les années 1932 à 1935, Fernand Decock est employé par l'entrepreneur Auguste Fournier, dont le bureau était installé à Annemasse, pour la réalisation des téléphériques du Salève et de Veyrier-du-Lac. Decock collabore étroitement aux deux projets (génie civil, architecture, études de béton armé, direction des chantiers d'exécution, montage mécanique, organisation de l'exploitation...) et côtoie à ces occasions l'architecte suisse Maurice Braillard et l'ingénieur André Rebuffel.
Une fois le projet de Veyrier réalisé, il ouvre à Gaillard son propre bureau d'études techniques de construction.
En l'absence d'archives, il est impossible d'évaluer l'ampleur de ses activités. Il semblerait qu'il ait notamment réalisé les plans d'une église adventiste à Collonges-sous-Salève vers 1960/1961 et sans doute travaillé sur le projet de l'usine SICPA à Vétraz-Monthoux près d'Annemasse vers 1962.
Il est décédé après juin 1978.


Historique de la conservation :
Les documents sont demeurés dans la famille jusqu'à la vente de la maison où ils étaient conservés. Une partie importante du fonds a alors été détruite, notamment les dossiers professionnels. Le reliquat a été donné aux Archives départementales.


Informations sur les modalités d'entrée :
Don, 2011.


Présentation du contenu :
Les papiers professionnels subsistants ne représentent qu'une très faible proportion des affaires traitées par Fernand Decock au cours de sa carrière d'ingénieur. Ils ne couvrent que, très partiellement, les chantiers des téléphériques du Salève et de Veyrier-du-Lac avec des plans et un reliquat de correspondance.
Le goût prononcé de Fernand Decock et de sa famille pour les voyages, en France et à l'étranger, transparaît dans l'abondance de photographies, diapositives et films réalisés dans les années 40 à 70 du XXe siècle.
Un petit lot de cahiers scolaires de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, provenant de la belle-famille de Fernand Decock, a été également sauvegardé.


Statut juridique :
Archives privées
Communicabilité :
Communicable sauf les négatifs et films.


Conditions d'utilisation :
La reproduction et la diffusion des documents sont soumises à l'autorisation des Archives départementales de la Haute-Savoie.


Sources complémentaires :
Sources internes :
Vie familiale :
1 T 2025 : école supérieure de filles d'Annemasse, registre matricule 1886-1943, matricules 460 (Yvonne Roguet) et 493 (Pervenche Roguet).
6 M 238 : recensements de population, commune de Gaillard, familles Roguet-Decock, 1931 (quartier Moellesulaz-sud, numéros d'individus 236 et suivants) et 1936 (même quartier, numéros d'individus 274 et suivants).
Activités professionnelles :
Fonds Maurice Novarina, 156 J 2222 (salle des fêtes et théâtre d'Annemasse) et 156 J 2275-2276 (Cuverie Duvernay à Annemasse) : Fernand Decock a collaboré à ces deux projets.
Sources externes :
Site internet www.remontees-mecanique.net, article sur le téléphérique du Salève sous ce lien https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tph-v-du-saleve-rebuffel-4498.html


Mots-clés personne : Decock, Fernand
Répertoire numérique