Votre recherche


Inventaire des archives de l'Abbaye de Sixt

Déplier tout
Classer dans : Non classé
Sommaire

Auteur : par Angélique Chapelle ; sous la direction de Yves Kinossian, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie

 

Sous-titres : Répertoire numérique détaillé

 

Description du profil :
Nom de l'encodeur : Instrument de recherche produit au moyen du logiciel Arkhéïa Aide au classement de la société Anaphore sarl, version 8-2.9 du mardi 6 décembre 2016. Date de l'export : vendredi 30 juin 2017 (14:29 h)
Langue : Instrument de recherche rédigé en français.
Règles de description : Cet instrument de recherche a été élaboré conformément aux recommandations de la norme ISAD(G) : norme générale et internationale de description archivistique (seconde édition) et de la DTD EAD 2002 (deuxième version). L'indexation a été réalisée d'après la note d'information DITN/RES/2007/008 relative à la normalisation des descripteurs et le Thésaurus pour la description et l'indexation des archives locales anciennes, modernes et contemporaines. Conformément à l'usage, la présence d'un astérisque sur certaines cotes signifie que le document est relié. Tous les sigles ont été développés à l'exception de ceux pour lesquels la signification n' a pas pu être retrouvée.

Description physique :
Genre/Carac. phys. : Document d'archives 533 éléments
4,50 ml

Particularité physique : Parchemin et papier.

Organisme : Archives départementales de la Haute-Savoie

Producteur des archives
Abbaye de Sixt


:
Saint Augustin, évêque d'Hippone (Annaba, nord-est de l'Algérie), réunit autour de lui quelques prêtres et organise leur vie en communauté : il s'agit de se grouper pour s'entraider spirituellement sans exclure les rapports avec le monde extérieur, ce qui constitue une différence majeure avec le monachisme qui implique un retrait du monde pour se consacrer à l'ascèse et à la prière. Au XIIe siècle, les créations de communautés canoniales sont particulièrement nombreuses. Ces communautés observent la règle de saint Augustin, d'où la dénomination de chanoines de saint Augustin. Les chanoines sont soumis à des obligations de piété (offices), de vie commune, d'obéissance au chef de la communauté, de pauvreté et de chasteté car la plupart d'entre eux sont des prêtres. Ils ont aussi le souci de satisfaire les besoins spirituels des groupes humains environnants (prédication, enseignement, encadrement des fidèles…). Certains établissements rayonnent sur d'autres ou font naître des réseaux.
L'abbaye de Saint-Maurice d'Agaune, dans le Valais suisse, alors même qu'elle ne suit pas encore la règle de saint Augustin, décide vers la fin du XIe siècle de fonder une filiale dans la vallée d'Abondance. Avant le milieu du XIIe siècle, ce simple prieuré est élevé au rang d'abbaye et ses religieux adoptent la règle des chanoines de saint Augustin. Elle devient rapidement prestigieuse et ce rayonnement se manifeste notamment par la fondation de deux abbayes de chanoines réguliers, une dans le Faucigny, Sixt (1140-1144) puis une dans le Genevois, Entremont (1154).
À l'origine de l'abbaye de Sixt, une donation : Aymon, seigneur de Faucigny, donne à l'abbaye d'Abondance, où son frère Ponce s'est retiré de «vastes territoires sauvages et incultes à la source du Giffre (1) ». Quelques années plus tard, vers 1130, Ponce, accompagné d'autres religieux, se rend dans la vallée du Giffre pour fonder l'abbaye de Sixt qu'il place sous le vocable de l'Annonciation de la Sainte Vierge (2) et en devint le premier abbé. « Ils s'installent tout d'abord près du confluent du Giffre inférieur et du Giffre supérieur ; puis le premier bâtiment ayant été détruit par les eaux, le monastère se fixe définitivement du côté droit du Giffre supérieur».(3) Les bâtiments abbatiaux sont édifiés entre 1140 et 1144, et Ponce de Faucigny devient le premier abbé du monastère qui est donc régi par la règle de Saint-Augustin, de même qu'Abondance ou Saint-Maurice d'Agaune (4). Rapidement, le monastère acquit une quasi-indépendance par rapport à son abbaye-mère grâce des accords passés en 1144, puis en 1160-1161. Mais cela ne l'empêche pas pour autant de conserver des liens, y compris des liens hiérarchiques, tant avec l'abbaye d'Abondance qu'avec celle de Saint-Maurice-d'Agaune, ce qui implique que des documents relatifs à Sixt figurent dans les archives des deux abbayes-mères.
Dès 1155, une bulle du pape Adrien IV place l'abbaye de Sixt et ses biens sous la protection du Saint-Siège. En 1167, l'évêque de Genève, Ardicius, autre frère de Ponce, donne à l'abbaye l'église de Samoëns avec le droit d'y instituer le curé. Celui-ci est d'ailleurs longtemps un religieux de Sixt. Au fil du temps, leurs possessions ne cessent de s'agrandir. En 1204, une bulle du pape Innocent III, confirme les biens de l'abbaye depuis Vallon et le Béné jusqu'aux alpes de Passy et jusqu'aux alpes d'Agaune en Valais, mais aussi l'alpe de Sales, l'église du Mont Saxonnex avec la dîme et toutes les dépendances, les dîmes d'Aloz, de Mieussy, de Grannoëx, etc…
Si on ne peut pas parler de moines défricheurs dans leur cas, il est à noter qu'une fois installés les chanoines de Sixt, comme ceux de Chamonix, jouent un rôle non négligeable dans le peuplement de leurs vallées en y faisant venir des colons et en leur confiant des lieux inhospitaliers à défricher (5).
En six siècles et demi d'existence, trente-quatre abbés se succèdent à la tête de l'abbaye. Ils ont en commun d'appartenir à des familles nobles qui sont très souvent de la région, surtout en ce qui concerne les vingt premiers, qui sont des abbés conventuels. Autrement dit, ils sont choisis au sein même des membres de la communauté par les chanoines réunis en chapitre. A partir de 1469, les abbés de Sixt sont nommés par le souverain, ce sont alors des abbés commendataires. C'est généralement à partir de cette période que l'on s'accorde à parler d'un « aimable laisser-aller » dans l'observance de la règle de Saint-Augustin. Cela leur vaut d'ailleurs cinq visites de l'évêque de Genève, François de Sales, entre 1603 et 1620.
Pendant plusieurs siècles l'abbaye prospère jusqu'à ce que la Révolution française ne mette un terme à l'activité religieuse dans la vallée. Mais l'activité notariale relevée dans le tabellion de Cluses semble montrer que les chanoines sont toujours à Sixt en avril 1793, ce n'est donc qu'après cette date qu'ils sont contraints de prendre le chemin de l'exil. Seul le chanoine Joseph Poncet reste à l'abbaye : il est âgé de plus de 80 ans, et les registres de délibérations communales (E dépôt 273/1 D 2) le décrivent « dans un état absolu de décrépitude et retombé dans l'enfance ». Après leur départ, la municipalité et l'administration du district de Cluses gèrent les biens de l'abbaye. Les vins de la cave de l'abbaye sont les premiers à être vendus aux enchères, mais après un cambriolage (vol d'objets liturgiques en argent), la commune décide de vendre rapidement le reste des meubles, dont un commissaire du district prépare l'estimation.
En 1794, les biens immobiliers et mobiliers de l'abbaye sont mis en vente comme biens nationaux par le département du Mont-Blanc(6). Toutes les possessions de l'Église (bâtiments, objets, terres agricoles, bois et forêts) sont déclarés Biens nationaux par le décret du 2 novembre 1789. L'objectif de cette confiscation est double : il s'agit d'une part de priver l'Église de sa puissance foncière mais surtout de vendre ces biens pour rembourser les emprunts contractés par l'État, financièrement en faillite au moment de la Révolution. Les biens nationaux sont donc destinés en priorité aux particuliers qui ont prêté de l'argent à l'État, c'est-à-dire surtout des membres de la bourgeoisie et non aux fermiers. Le 27 mai 1796 Pierre Milleret s'en porte acquéreur pour 40 379 livres et 10 sols, par acte du 5 fructidor an IV (22 août 1796). L'année d'après, il revend des parcelles à des habitants de Sixt.
Par la suite, l'abbaye est peu à peu convertie en auberge au fur et à mesure des transactions immobilières. En 1805, le bâtiment principal de l'abbaye devient pour une part la propriété d'André Cochet et de l'autre celle de Marie-Joseph Joënnoz. Une partie est acquise, en 1809, par Albanis Beaumont, ingénieur désireux de relancer l'activité minière. L'autre partie reste aux aubergistes Cochet avant d'être achetée à la fin du XIXe siècle par la famille Rannaud qui tient l'Hôtel du Fer à Cheval et de l'abbaye.
Fermé il y a quelques années, le bâtiment est acquis en l'an 2000 par le département de la Haute-Savoie qui se propose d'y installer un lieu dédié à l'explication des liens complexes qui lient les habitants de cette vallée alpine à leur environnement. Ce projet transfrontalier «PHENIX, Renaissance des patrimoines» vise à développer un projet culturel, environnemental et touristique dans les bâtiments de l'ancienne abbaye de Sixt-Fer-à-Cheval.
(1) RANNAUD, Marie (Abbé), Histoire de Sixt. Abbaye-paroisse-commune, Taninges, Impr. Lison, 1985, p.6.
Ces termes « sauvages et incultes », bien que sûrement appropriés pour la vallée en question, sont aussi une référence à des topoï bibliques qui rappelle bien évidement l'idéal du désert que les cisterciens promouvaient dans les mêmes années. Cf. : LE GOFF, Jacques, « Le désert-forêt dans l'Occident médiéval », dans Traverses, 19, 1980, p. 22-33, repris dans LE GOFF, Jacques, L'Imaginaire médiéval, Paris, 1985, p. 59-75. Ou encore THOMASSET, Claude, JAMES RAOUL, Danièle (dir.), La montagne dans le texte médiéval. Entre mythe et réalité, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2000.
(2) Voir la monographie sur Sixt faite par l'abbé Marie Rannaud de 1916. Il retrace l'histoire de Sixt et plus particulièrement de l'abbaye à partir des archives qu'il a pu regrouper. Il ne s'agit pas véritablement d'une monographie mais plutôt d'un recueil de documents.
(3) CARRIER, Nicolas, La vie montagnarde en Faucigny à la fin du Moyen Age. Economie et société Fin XIIIème - Début XVIème siècle, Paris, L'Harmattan, 2011, p.28.
(4) Pour plus de détail : RANNAUD, Marie (Abbé), Le bienheureux Ponce de Faucigny, fondateur de l'abbaye de Sixt : sa vie, son culte, Genève, Imp. du courrier de Genève, 1905.
(5) CARRIER, Nicolas, « Les moines et la montagne en Savoie du Nord (XIème-XVème siècle) », dans Actes des congrès de la Société des Historiens Médiévistes de l'Enseignement Supérieur Public (SHMESP), Montagnes médiévales, Chambéry, 2003, n°34, Paris, Publications de la Sorbonne, 2004, pp.221-239. Ainsi que MOUTHON, Fabrice, «Moines et paysans sur les alpages de Savoie (XIème -XIIIème siècles) : mythes et réalité », dans Cahiers d'histoire, XLVI/4 (2001), pp.9-23.
(6) Voir la sous-série 1 Q des ADS et des ADHS se rapportant à la vente des biens nationaux. Ainsi que RANNAUD, Marie (Abbé), Histoire de Sixt… p. 412 à 442.


Historique de la conservation :
Au jour le jour, les chanoines produisent et conservent deux grandes catégories de documents. Les uns concernent l'organisation interne et la vie spirituelle de la communauté ; les autres concernent tous les rapports que peuvent avoir les chanoines avec le dehors (gestion domaniale, avec actes notariés tels que ventes, achats, prêts, rentes, baux, différents avec les communautés villageoises). Il ne reste rien ou presque de la première catégorie. Les autres ont eu plus de chances de nous parvenir notamment parce qu'elles étaient rédigées en double, un exemplaire pour le couvent et le second qui restait chez le notaire.
Conservées dans l'abbaye du temps des chanoines, le parcours de ces archives devient un peu plus chaotique par la suite et les interrogations restent nombreuses quant aux mouvements du fonds pour le XIXe siècle et une partie du XXe.
Nous ne possédions qu'une part restreinte de ce qu'ont pu être les archives de l'abbaye sizère. Nous le savons parce que nous ne possédons pas moins de six inventaires qui permettent de nous éclairer sur l'évolution du fonds et des biens de l'abbaye : 1646 et 1670, 1714(1) et 1732(2), 1729 et 1754(3).
Les deux premiers inventaires, rédigés à la mort des abbés Humbert de Mouxy (1646) et Pierre de Bellegarde (1670), sont conservés aux Archives départementales de la Savoie, dans le fonds du Sénat de Savoie (4).
L'inventaire des titres de la communauté de l'abbaye de Sixt fait en 1714 renseigne sur le mode de classement des archives qu'employaient les chanoines. Les titres étaient regroupés dans des tiroirs marqués d'une lettre(5), approximativement par thème, et à l'intérieur desquels ils étaient numérotés et rangés dans un ordre plus ou moins chronologique. On peut parfois avoir des extraits d'actes importants comme pour la bulle d'Adrien IV de 1155.
Une rapide analyse d'un tiroir, le C qui contenait les fondations dans l'église et les chapelles, avec les actes qui sont dans le fonds montre, par exemple, que dans ce cas précis moins de 10 % des archives nous sont parvenus. Les chiffres sont un peu plus élevés (entre 10 et 20 %) lorsque l'on cherche à retrouver les actes qui se trouvaient dans le tiroir I qui regroupait les papiers de procédures, notamment avec les religieux de Samoëns au sujet des prémices. En donnant une fourchette de 10 à 20 documents pour les 14 sacs de procédures, en plus des 70 documents qui semblent seuls, on obtiendrait environ 210 à 350 documents dans ce tiroir et il n'en reste aujourd'hui plus qu'une quarantaine.
Il est à noter que l'on retrouve sur certains documents une cotation à trois lettres (MMM ou NNN) qui pour le moment ne renvoit à aucun inventaire connu, toutefois l'écriture ressemble à celle de l'inventaire de 1714 et laisserait à penser qu'il y aurait eu un autre inventaire, rédigé par le même chanoine.
L'inventaire de 1732 quant à lui comprend l'inventaire des biens, des rentes constituées, des fondations, donations ou menses conventuelles (depuis 1600), l'inventaire des prébendes et revenus de la manse annuelle, l'état des biens acquis et les inventaires de l'économie (de 1733 à 1791). Il est donc très utile pour dresser une photographie de ce que pouvaient être les biens mobiliers des chanoines au cours du XVIIIe siècle.
L'abbé Gavard publia l'Inventaire des archives de l'abbaye dressé en 1729, complété en 1754 et dont la copie authentique se trouve dans les registres du Tabellion de Cluses (6). Il a été fait par le notaire François-Joseph Duboin à la demande de l'intendant de la province de Faucigny, le chevalier de Favier, le 11 mai 1729. On recense alors « 608 tittres et écrittures » que l'abbé Charles-Joseph de Valpergue s'engage à conserver dans les Archives de l'abbaye « situées sur le cloître, à côté de l'église, ray-terre dans une crotte fermant à une clef et dans laquelle on ne peut entrer sans passer par deux ou trois autres crottes dont la première ferme avec une clef à une simple porte de sapin, près de l'entrée de l'église, du côté du cloître, à voûte plate, la seconde crotte étant à une seule porte double de peuplier fermant à deux clefs, à voûte en bonnet, et la troisième crotte qui sont les archives où sont été mises les dites écrittures et tittres, fermant aussy à une porte double de peuplier à une seule clef, la voute de laquelle et archives étant aussy à bonnet, et toutes les trois crottes à une fenêtre chacune barrées et croisées de fer, lesquelles archives ayant trouvé beaucoup humide, ledit seigneur abbé pour plus grande conservation des dits tittres auroit promis, ainsi que par le présent il promet de faire établir d'autres archives en bon état, pour y mettre dans le terme de cinq mois les dites écrittures qu'il se soumet à conserver au profit de la dite abbaye ».
Cette longue description nous montre bien qu'un soin particulier était porté à la sauvegarde des archives de l'abbaye, ne serait-ce que par la reproduction des actes abîmés mais aussi par le lieu où elles étaient détenues.
Le 13 septembre 1754, un autre notaire, Charles-Octavien Perrin poursuit le travail de son confrère en écrivant un verbal de revêtissement de l'inventaire des titres. Cette fois-ci il raconte qu'il a été conduit « dans les archives fermant à trois clefs, dont l'une étoit entre les mains du dit Révérend Seigneur abbé et les autres entre celles des Révérends religieux, où étant assisté du dit Révérend Seigneur, du Révérend Seigneur Claude-Louis Estivent, religieux et sous-prieur et des témoins cy-après ». Sa reprise des actes est assez courte puisqu'il n'inventorie que 58 actes.
Il est possible que des documents aient été détruits en raison des mauvaises conditions de conservation des archives ou encore lors de l'incendie qui frappe l'abbaye en 1680. Mais l'appauvrissement et la dispersion des archives comme de la bibliothèque(7) s'accentuent lors de la Révolution française. L'abolition de l'Ancien Régime s'accompagne du séquestre des papiers des communautés religieuses (loi du 5 novembre 1790). Un tri est opéré, déterminé par l'utilité des documents séquestrés : destruction immédiate des titres purement féodaux, conservation des titres de propriété. C'est aussi l'occasion de détournements et soustractions d'archives, qui sont réutilisées à d'autres fins ou encore dispersées par des marchands d'autographes au cours du XIXe siècle. Au moment des vols, les archives se trouvent dans une garde-robe proche de la sacristie. Un inventaire partiel des archives est réalisé (4 L 142) : seuls les comptes et rentes intéressent le district. Des personnes du district écrivent que « plusieurs autres vieux titres et papiers qui n'ont pas paru d'une grande utilité et lesquels ont été renfermés dans une boîte ». Le 29 décembre 1793, une partie des archives de l'abbaye sont inventoriées et transportées à Cluses. Une toute petite partie de ces archives confisquées finit par entrer aux Archives départementales, avec des fragments d'archives provenant d'autres communautés religieuses du département, elles aussi supprimées à la Révolution. Ces fragments sont classées dans la série H des Archives départementales dans les années 1930. Il est possible qu'une partie des archives soit restée dans l'abbaye et que des particuliers aient pu récupérer quelques manuscrits ou livres pendant cette période. Il est également possible que les chanoines aient emporté certains documents ou encore que des archives aient été détruites.
Pour finir, en 2011, le service archéologique du département de Haute-Savoie redécouvre ces archives dans des porte-folios des années 1860, regroupées par paquets (8), « classées par travées et rayons sur un pan de mur dans une pièce du presbytère selon un code associant lettres et chiffres. Les lettres désignant les travées de gauche à droite et les chiffres, les rayons de bas en haut. Ce classement à été établi à l'occasion d'un travail mené par Messieurs Jean Monet et Jean-José Richard-Pomet au début des années 1990».
Cette redécouverte après presque un siècle d'hibernation, la dernière vraie étude sur l'abbaye remontant à celle de l'abbé Rannaud, va permettre de renouveler les études sur ce fonds, témoin de l'histoire monastique de la Haute-Savoie.
(1) Dans le fonds de l'abbaye (4 H 8).
(2) Dans le fonds de l'abbaye (4 H 5).
(3) Inventaires publiées par GAVARD, Adrien (Abbé), Les archives de l'abbaye de Sixt avant la Révolution. Inventaire inédits de 1729 et 1754 publiés avec une introduction et des notes, Annecy, 1911.
(4) Le premier inventaire, datant de 1646, a été écrit par le secrétaire au Sénat, Doche, à la suite de la mort de l'abbé Humbert de Mouxy. Le suivant, de décembre 1670, à été rédigé par le sénateur de La Forest, à la suite du décès de l'abbé Pierre de Bellegarde.
(5) Une note à côté de la lettre indique sa localisation. Par exemple «Tiroir A : qui est le plus bas du côté de la fenêtre à droite».
(6) Voir la sous-série 6 C : Tabellion sarde (1697-1796). Et plus spécifiquement 6 C 1572 Tabellion de Cluses.1729, fol.596 : Inventaire de tous les effets de l'abbaye de Sixt.
(7) L'inventaire de 1714 fait état de 365 auteurs et 556 volumes dans la bibliothèque et seuls 18 sont aux ADHS.
A propos de la bibliothèque voir la publication d'un catalogue en 1865 à l'occasion d'une vente de livre et manuscrits provenant du monastère : Catalogue de livres anciens provenant de l'ancienne abbaye de Sixt en Faucigny (Haute-Savoie) et de la bibliothèque de feu M. L... G...., ancien archiviste du Nord, Paris, A. Claudin, 1865.
Je renvoie aussi à GAVARD, Adrien (Abbé), L'Obituaire de l'abbaye de Sixt, Texte inédit publié avec une introduction et des notes, Annecy, Imp. Commerciale, 1913. Il nous renseigne sur ce petit in-folio de 116 feuilles en parchemin, relié d'ais en bois recouvert de veau, qu'il a retrouvé à la Bibliothèque publique et universitaire de Genève.
(8) Certains documents avaient été plié en 4, voire plus, de façon à épouser la taille des porte-folios. Certains avaient même été cousus ensembles ce qui fait qu'en l'état on ne pouvait pas les consulter. Ces paquets ont été constitués de manière artificielle au XIXe siècle, très probablement pour des procédures judiciaires.


Informations sur les modalités d'entrée :
En 2011, les archéologues du Conseil général de Haute-Savoie redécouvrent des archives regroupées sur les rayonnages d'une pièce du presbytère. En 2012, ces documents sont pris en charge par les Archives départementales de la Haute-Savoie avec l'assentiment de la commune de Sixt-Fer-à-Cheval, de la paroisse ainsi que de l'évêché d'Annecy.

Présentation du contenu
Le fonds couvre une période allant du milieu du XIIe siècle jusqu'en 1875. Les documents qui constituent l'essentiel de ce fonds sont des actes liés à la gestion du temporel (rente, baux, …) ainsi que des actions en justice, à la fois contre la collégiale de Samoëns et contre des paroissiens de Sixt. Ils peuvent donc nous donner une image tronquée et déformée des relations que les clercs pouvaient entretenir avec leurs contemporains. Il recèle toutefois quelques documents remarquables tels le fragment de la bulle d'Adrien IV, un vidimus d'Amédée VIII, premier duc de Savoie, le contrat d'affranchissement de la communauté d'habitants de Sixt, une copie de visite pastorale de François de Sales, etc.


Rédacteur de la description :


Mode de classement :
Dans le fonds, nous avons trouvé le fragment d'un cahier de minutes du notaire Mojenier qui couvre la période du 31 août 1699 au 28 décembre 1699. Selon l'abbé Rannaud (1), cela serait le fruit d'un achat effectué par Améd Jalliet, chanoine et procureur de l'abbé, à Claude Mojenier des minutes de son père, François Mojenier. Les raisons de cet achat restent inconnues puisqu'aucun acte dans le fonds ne fait allusion à cette acquisition.
Outre ce cahier, d'autres pièces ont posé problème pour le classement, notamment les pièces relatives aux différends entre les communiers de Sixt et de Passy à propos des limites entre les alpages. Ils commencent dès le XIVe siècle et se poursuivent jusqu'au XIXe siècle. Il a été pris le parti de différencier cette liasse du fonds même de l'abbaye bien que s'y trouvent des pièces qui la concerne directement.
Il a aussi été classé à part du fonds de l'abbaye même, des documents concernant soit Sixt, mais qui sont pour la plupart du XIXe siècle, soit des actes qui sont étrangers au village et dont le rapport avec l'abbaye reste tout à fait flou. Par exemple, on trouve des papiers sur la famille de Gex, seigneur de Vallon, qui réside à Samoëns, sur Melchior Guigue, recteur de Saint-Jean-Pied-Gauthier, vers 1720 ; mais aussi d'autres documents au contenu plus anecdotique.
Il a aussi été fait le choix de retirer totalement du fonds certains documents comme ceux du procès entre la commune de Sixt et la section de Salvagny, qui ont été réintégré au E dépôt 273, sous-série 4 D - Contentieux, sous la cote 4 D 3, ainsi que deux autres documents ( Statuts de l'association « Société d'éducation populaire de Sixt » (s.d.) et les recensements de la population de Sixt en 1845 (avec le nom des habitants) et en 1851, par villages et quartiers) dont les cotes sont respectivement : E dépôt 273/ S 5 et E dépôt 273/ 1 F 2. Enfin deux autres documents qui se trouvaient dans le fonds au moment de la prise en charge ont été cédés à l'évêché car appartenant à la paroisse. Ils ont toutefois été numérisés et cotés en 1 NUM 0004 et 1 NUM 0005. Le premier est un diplôme de promotion de l'église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine de Sixt dans l'ordre du Saint-Rosaire. Fait à Rome le 14 juin 1900 (imprimé, en latin), le second est aussi un imprimé, de 1913 : Œuvre de saint François de Sales pour la défense et la conservation de la foi dans les pays catholiques / Le soutien des écoles chrétiennes, des œuvres de persévérance, la diffusion des bons livres et des objets de piété. - Paris : Au siège de l'oeuvre, 1913. - (p.), 21 cm. - (Bulletin d'avril 1913- LIVème année- numéro 4).
Aux Archives départementales de la Haute-Savoie, il existait déjà le fonds de l'abbaye de Sixt auquel correspond la sous-série 4 H. Constitué de quelques pièces éparses qui avaient fait l'objet du séquestre révolutionnaire (4 H 1 dans le répertoire de la série H). Ces documents ont été reventilés et on les retrouve sous les cotes : 4H 51, 62, 90, 107, 113, 120, 124, 244, 253 et 369. Et trois autres documents ont été redirigés vers la série C.
(1) RANNAUD, Marie (Abbé), Histoire de Sixt…p.280.


Statut juridique :
Archives publiques

Sources complémentaires :
Sources internes :
Archives antérieures à 1790
Série SA : Archives de l'ancien duché de Savoie restituées par l'Italie
Trésor des chartes des ducs de Savoie :
Fonds du Duché de Genevois :
SA 65 Chartes des comptes de Genève (suite). (1312-1434)
Fonds de la Baronnie de Faucigny :
SA 84Baronnie de Faucigny. Généralités. (1312-XVIII ? siècle)
SA 91 Baronnie de Faucigny (suite). Sallanches à Sixt. (1271-1769)
SA 94 Baronnie de Faucigny. Investitures, lettres, patentes et mémoires divers. (1329-1845). (dont Samoëns et Sixt : affranchissement. (1759))
Fonds des abbayes :
SA 182 Abbaye d'Entremont. Chanoines réguliers de Saint Augustin. (1160-1382)
SA 197 Abbaye d'Entremont (suite). Biens et revenus abbatiaux : Rumilly sous Cornillon, Sixt, Songy. (1305-1403)
Archives ecclésiastiques :
Fonds des abbayes :
SA 203 Abbaye de Sixt. Titres généraux, bulles, etc… (1144-1761)
SA 232 Bénéfices du Chablais, du Faucigny, de Gex. (Environ 1560 à 1728)
Série B : Cours et juridictions
B 138-139 Actes de la judicature-mage de Faucigny. (1718-1790)
B 140 à 148 Actes de la judicature-mage de Faucigny et des judicatures subalternes de la province de Faucigny (XVIII ? siècle).
Série C : Administration provinciales
Sous-Série I C III : Intendance du Faucigny
I C III 9 Copie de la correspondance de l'Intendant du Faucigny :
319 Réparations à l'église de Sixt (10 septembre 1750)
353 Réparations d'un chemin sur le territoire de Sixt. (20 novembre 1750)
415 Réparations à l'église de Sixt (15 février 1751)
608 Sur les corvées auxquelles sont astreints les habitants de Sixt. (29 mars 1752)
I C III 10 Copie de la correspondance de l'Intendant du Faucigny :
641Refus des habitants de Sixt de contribuer aux corvées (3 mai 1756)
651-653 Nouveau refus des habitants de Sixt de contribuer aux réparations des chemins, église et cimetière (11 mai 1756)
I C III 12 Copie de la correspondance de l'Intendant du Faucigny :
49 Affranchissement de Sixt (26 mai 1757)
I C III 16 Copie de la correspondance de l'intendant du Faucigny (Registre précédé d'une table par ordre alphabétique, comprenant noms de personnes, noms de lieux, matières) : Sixt, Chanoine de : Page 263.
I C III 17 Copie de la correspondance de l'intendant du Faucigny. Suite : Sixt, Chanoine de : Pages 419, 504, 654, 676, 691, 701, 741.
I C III 18 Copie de la correspondance de l'Intendant du Faucigny :
22 Affranchissement de la communauté de Sixt (2 mai 1774)
144Relations sur l'affranchissement général de la communauté de Sixt (26 janvier 1775)
I C III 22 Copie de la correspondance de l'Intendant du Faucigny :
24-25 Réparations nécessitées par les dernières inondations à Sixt (2 mars 1778)
I C III 25 Registre des lettres écrites à Bonneville et dans la province du Faucigny par l'Intendant général :
104 Accord au sujet de la dîme entre le prieur de Sixt et "les particuliers possédant fonds dans le territoire de la paroisse de Sixt" (1er mai 1789)
124-125Sur un "projet de transaction entre les chanoines et la communauté de Sixt" relatif à la perception de la dîme. (2 juillet 1790)
128 Différend entre l'abbaye et la communauté de Sixt au sujet du droit de prendre du bois dans la montagne de La Combaz. (19 juillet 1790)
I C III 29 Copie de la correspondance de l'Intendant de Faucigny :
103 Fin du débat entre la communauté et l'abbaye de Sixt (15 juillet 1786)
144-145 Au sujet de la communauté de Sixt, qui laisse "arrerager le payement de la dixme". (10 juin 1791)
I C III 31 Copie de la correspondance de l'Intendant de Faucigny :
45 Accord au sujet des dîmes entre la communauté et l'abbaye (8 octobre 1788)
83 Accord au sujet des dîmes entre la communauté et l'abbaye (28 mars 1791)
I C III 33 Lettres adressées à L'Intendant du juge-Mage, de l'avocat fiscal, du trésorier, du commis du Faucigny :
160 Affranchissement de Sixt (26 mai 1757)
Sous-Série IV C : Intendances provinciale du Faucigny (1623-1792)
IV C 49 Dénombrement de la population de Sixt (1743)
IV C 191 Pièces diverses relatives à l'administration de la communauté
(1719-1790)
IV C 320Rôle de la capitation; rôle d'imposition; comptes (1704-1756)
IV C 463 Forêts : enquête sur l'état des bois dans les communautés (1732)
Sous-série VI C : Tabellion sarde (1697-1796)
VI C 1529 à VI C 1681-5 Registres du tabellion pour le bureau de Cluses (voir en annexe pour une description détaillée).
Archives de la période révolutionnaire (1792-1815)
Série L : Administration et tribunaux révolutionnaires
4 L 142 Extrait de revêtissement de l'inventaire de l'abbaye de Sixt du 22/06/1793, liste de titres, de meubles et d'objets. Et un procès-verbal de vol dans le bâtiment de l'abbaye (21/06/1793).
30 L 64 Justice de Paix des cantons. Samoëns- procédures.( an VII-1806)
Archives postérieures à la Révolution (1800-1940)
Série Q : Domaines, Enregistrement, Hypothèques
Sous-série 1 Q : Domaines nationaux de la période révolutionnaire et impériale (1792-1815)
1 Q 190État des acensements de biens nationaux ; état de tous les bâtiments et édifices nationaux et de leurs dépendances : Procès verbaux de la vente des meubles de la ci-devant abbaye de Sixt (an II-an III)
Toutes périodes
Sous-Série 2E : Minutiers des notaires de Haute-Savoie (Répertoire par nom de commune, nom de notaire et par date.) Nous faisons apparaître ici les noms des notaires qui se retrouvent dans les actes du fonds.
Samoëns. (1566-1944)
2 E 11134 à 11138 P. Delestelley (1575-1612)
2 E 11140 à 11152 Moccand (1583-1619)
2 E 8898, 2 E 11169 à 11170 Guillaume Duboin (1619-1671)
2 E 11171 Claude Dusaugey (1631)
2 E 11172 Denarié (1636)
2 E 11173 à 11180Jacques Bardy (1642-1694)
2 E 11190Duboin (1655-1676)
2 E 12896 Pierre-Humbert Duboin (1685-1696)
2 E 11199 à 11231Joseph Biord (fils) (1719-1752)
2 E 11232 à 11265 Guillaume Duboin (1759 à 1780)
2 E 11270 à 11280Jean-Joseph Duc (1783-1793)
2 E 3073 à 3075, 2 E 3096,
2 E 11281 à 11322 Pierre Milleret (1786-1834)
Sixt-Fer-à-Cheval. (1586-1828)
2 E 17833 Moccand (1586-1629)
2 E 17833Joënnoz (1633-1645)
2 E 17833, 2 E 12896 Rannaud (1653-1696)
2 E 17833, 2 E 12896 Mogenier (1676-1700)
2 E 11485 à 11499 Rannaud (1760-1775)
Taninges. (1616-1936)
2 E 12896 François Delagrange (1636-1683)
2 E 8261 à 8269 Jean Delagrange (1664-1693)
2 E 8384 Jean-François Pralon (1763-1793)
Sous-Série E-Dépôt : Archives communales déposées
E-Dépôt 273 : Archives communales déposées de Sixt-Fer-à-Cheval.
Série CC : Finances, Impôts et Comptabilité
CC 18 Contributions et impositions. Affranchissement général de la commu-nauté par la Royale Abbaye de Sixt. (1743-1787)
Série GG : Cultes, Instruction publique, Assistance publique
GG 2-7 Registres paroissiaux. (1554-1793)
GG 12-16 Administration des affaires religieuses. (1631-1782)
Série D : Administration générale de la commune
Sous-série 4 D : Contentieux
4 D 1 Contre la commune de Passy : décret présidentiel, arrêté préfectoral, extraits du registre des délibérations, extrait des registres du conseil de Genevois, extrait des registres du greffe du tribunal civil de première instance de Bonneville, teneurs d'actes, copies de jugement, requêtes, extrait de la reconnaissance et albergement de la montagne des Fonds, extrait de l'inventaire des titres de la royale abbaye de Sixt, extrait des registres cadastraux de la commune de Passy, bulletins des propriétés foncières des deux communes, correspondance (1430-1905).
4 D 3 Contre les habitants du hameau de Salvagny : arrêtés préfectoraux, extraits du registre des délibérations du conseil municipal, extrait des archives du sénat de Savoie, extraits des registres du greffe du tribunal civil de première instance de Bonneville, requêtes, procès-verbal de contravention, copies de jugements, acte notarié, extraits du cadastre de la commune, citation à comparaître, procès-verbal de constat des dommages causés par une inondation, exploits d'huissier, état détaillé des dépens adjugés à la commune, état de la situation financière de la commune, observations des habitants du hameau de Salvagny, correspondance (1787-1867).
Série N : Biens communaux, Terres, Bois, Eaux
Sous-série 5 N : Biens nationaux (an II- 1813)
Série J : Fonds privées rentrées par voie extraordinaire
Sous- Série 1 J : Pièces isolées
1 J 69 Famille Rannaud de Sixt. (1694-1828)
1 J 303 Famille de Valpergue et abbaye de Sixt. Procédure entre le révérend Charles-Joseph de Valpergue, abbé de Sixt, et divers communiers de Saint Sigismond et des Arâches, au sujet du paiement des droits seigneuriaux. (1742)
1 J 532 Sixt et section de Salvagny. (Procès entre la commune et la section de Salvagny au sujet des montagnes de Sales et des Fonts.) Mémoire pour François-Joseph Mogenier, délégué de la section de Salvagny contre Joseph Rannaud- Favre, maire de Sixt. (1865)
1 J 599 Passy et Sixt. Copie des titres concernant les différents entre Passy et Sixt relativement aux montagnes et forêts des Corbières et de Grasse Chèvre (transaction du 30 mars 1407, avec traduction ; arrêts du Conseil du Genevois (11 août 1556), et du Sénat de Savoie (25 juin 1562). Copie de 1831 et procès-verbal de 1837.
1 J 1415 Affranchissement passé par les chanoines de Sixt en faveur de la communauté de Samoëns. (5 novembre 1782)
1 J 1983 Fragment de parchemin provenant d'une bulle du pape Innocent III. Photocopie de 1983 de l'original.
1 J 1984 Bulle du pape Adrien IV pour l'abbaye de Sixt (1155). Photocopie de 1983.
1 J 2145 à 2157 Actes notariés concernant des habitants de Sixt ou de Samoëns.
Sources externes :
Archives départementales de la Savoie.
Archives antérieures à 1790
Série SA : Archives de l'ancien duché de Savoie restituées par l'Italie
Trésor des chartes des ducs de Savoie :
Consignement des fiefs. Savoie en général :
SA 1 Reconnaissances reçues du 31 août 1758 au 1er décembre 1773 par Jean-Baptiste Léger, commissaire général des Royales Extentes, et Louis Joachim Léger, substitut commissaire. Copie conforme des actes originaux faite en 1774. (Dont abbaye de Sixt).
Fond de la section des finances :
Sommaire des reconnaissances des provinces :
SA 268 Faucigny. (1431- 1456).
Domaines ecclésiastiques :
SA 270 Etats des revenus. (1740)
SA 271 Etat sommaire des fonds cotisés que possèdent les cures, chapelles, confréries et communautés séculières de Savoie relativement aux tabelles de la péréquation générale. (1740)
SA 272 Subsides ecclésiastiques. Etat des deux tiers de la taille pour chaque paroisse de Savoie pour les biens ecclésiastiques. (1783-1791).
Archives camérales (fonds de la Chambre des comptes) :
Titres concernant le domaine, les fiefs et taillables, le château et la Sainte Chapelle de Chambéry, les Evêchés, Abbayes, Prieurés et Bénéfices :
SA 3221 à 3517 Titres concernant les archevêchés, les évêchés, les abbayes. Classés en ordre alphabétique des localités (Correspond à l'inventaire turinois 119).
Mais plus particulièrement :
SA 3482 Extrait du bail à ferme des revenus et servis dépendant de l'abbaye de Sixt, accordé par l'abbé Humbert de Mouxy à Me Pierre Bernard Rannaud, châtelain et notaire de Sixt, discret Nicolas fils de feu Louis Decrouz de Fillinges et Louis fils de feu Louis Ru (1642)
SA 3483 Copie de l'inventaire dressé par le sénateur Nicolas d'Avise des titres trouvés dans deux coffres se trouvant dans l'église de l'abbaye de Sixt (1644)
SA 3484 Procès verbal avec inventaire des meubles et titres de l'abbaye de Sixt, vacante par le décès de l'Abbé Humbert de Mouxy (1646)
SA 3485 Réduction de l'abbaye de Sixt au domaine royal faite par l'intendant de Faucigny Laurent de Tavier (1728)
SA 3486 Inventaire des titres et écritures de l'abbaye de Sixt dont s'est chargé l'abbé Charles Joseph de Valpergue (1728)
SA 3487 Acte d'état et verbal de mise en possession du temporel de l'abbaye de Sixt en faveur du seigneur Abbé de Valpergue, natif de Chambéry, habitant d'Aiguebelle en Savoie (1728)
SA 3488 Compte rendu par Me Claude Antoine, notaire ducal de Morillon, économe des revenus dépendant de l'abbaye de Sixt (avec pièces) (1670)
SA 3489 Extrait de l'acte de soumission de Me Jean François Favre comme sous économe temporel des abbayes vacantes (1749). Extrait du bail à ferme des revenus et servis dépendant de l'abbaye de Sixt accordé à Me Joseph, fils de feu Me Joseph Biord, notaire et commissaire d'extentes de Samoëns (1749). Réduction et acte d'état des bâtiments et biens de l'abbaye de Sixt, vacant à la suite du décès de Monseigneur François-Thomas de Valpergue de Chevron, en son vivant évêque d'Annecy, prévôt de la collégiale d'Aiguebelle et abbé de Sixt (1749). Mise en possession en faveur de Dom Joseph-François Paernat de La Pallud, prévôt de la collégiale d'Aiguebelle, de l'abbaye de Sixt (1750). Verbal de mise en possession du temporel de l'abbaye de Sainte-Marie-de-Sixt en faveur de l'abbé Paernat de La Pallud (1751). Acensement perpétuel passé par l'abbé Paernat de la Pallud de certains droits et revenus de la manse de l'abbaye de Sixt en faveur des prieur et chanoine de Sixt (1760). Manifeste du 2 juin 1765 de réduction des biens dépendant de l'abbaye de Sixt, à la suite du décès de l'abbé Paernat de La Pallud (1765). Mise en possession de l'abbaye de Sixt en faveur de Dom Victor Amé Petiti de Roret, prévôt de la collégiale de Sainte-Catherine d'Aiguebelle (1766). Requête des chanoines de Sixt au roi pour autoriser l'affranchissement de servis annuels que leur doivent Révérend Pierre Gavard, curé de Groisy en Genevois, et sa nièce Françoise, fille feu Joseph Gavard de Viuz-en-Sallaz, pour le prix de 800 livres (s.d.)
Série B. Cours et juridictions
Sous-Série 2 B : Archives propres du Sénat de Savoie.
2B 200 à 348 Entérinement des décisions souveraines. Edits-bulles du parlement de Chambéry et du Sénat de Savoie (1540-1730) (IR 203 à 209), notamment 2 B 221, 223, 224, 229, 233, 340.
2 B 1600 à 1656 Arrêts sur requêtes et remontrances (1554-1792)
2 B 1700 à 3404 Greffes (1559-1790)
Sous-Série 4 B : Archives saisies ou recueillies par le Sénat de Savoie.
Clergé et œuvres pieuses. (En particulier 4 B 324 : Chanoines réguliers de Saint-Augustin. Abbaye de Sixt).
Archives postérieures à la Révolution (1800-1940)
Série Q : Domaines, Enregistrement, Hypothèques
Sous-Série 1 Q : Domaines nationaux de la période révolutionnaire et impériale (1792-1816).
1Q 41-134 Ventes des Biens nationaux.
1Q 135-162 Séquestre, liquidation et administration des biens nationaux.
Archivio di Stato di Torino.
Il n'existe pas d'inventaire détaillé en ligne. Les fonds qui ont été rétrocédés à la France en 1947, suite au Traité de Paix signé entre les deux pays, sont encore mentionnés dans leurs inventaires.
Fondo - Materie ecclesiastiche
Abbazie :
Abbazie diverse A in Z (1041-secolo XIX)
Benefizi di là dai monti :
Benefizi di là dai monti (1180- secolo XVIII) (Chambéry, et inventaires associés :
Inventario n. 083.2 - Materie ecclesiastiche - Mélange Benefici di là dai Monti et Inventario n. 083 - MATERIE ECCLESIASTICHE - Bénéfices de là des Monts)
Savoia per paesi A e B (secolo XIII- XIX) (Pas d'inventaire et non inventorié.)
Savoia in generale (1563-1840) (Pas d'inventaire et non inventorié.)
Benefizi stranieri per A e B. (1093 - 1828) (Pas d'inventaire)
Benfizi spettanti al governo sabaudo eretti in paesi stranieri. (1602-1852) ? (Pas d'inventaire)
Regolari al di là dai monti :
Regolari al di là dai monti in generale. (929-1792) (Pas d'inventaire et non inventorié.)
Regolari di diversi paesi per A e B (1190-1853) (Inventaire associé : Inventario n. 219 - MATERIE ECCLESIASTICHE - Regolari in genere per corporazioni per A e B; Regolari di diversi paesi per A e B)
Inventari
Inventaire n°6 : Inventaire des écritures concernant la province de Faucigny.
Inventaire n°7 : Inventaire du Duché et de la province de Genevois.
Inventaire n°82 à 84.2: Benefizi di là dai monti et Évêchés et bénéfices étrangers. (Archives cédées à la France).
fascicolo 1 et 2: Régulier de là des monts en général. (Sur revenus des abbayes et fondations)
Archivio Segreto Vaticano (Vatican).
Archives d'État de Genève (CH AEG).
Manuscrits Historiques :
477 Analyses sommaires des actes concernant Genève et conservés aux Archives d'Etat de Turin sous la cote : Corte, ville de Genève, Cat. 1, Paquet 3, n°1 , et existant sous forme de copie microfilmée aux AEG (Mi c 178). Il s'agit de copies de documentsconcernant l'évêché et portant sur les années 1153 à 1309. (XIIème-XIVème siècles) témoin Humbert, abbé de Sixt
Pièces Historiques :
136 Nomination, par l'évêque de Genève Martin de Saint-Germain, de Pierre de Verclanz, chanoine de Sixt, à l'église du Mont-Saxonnex, sur présentations d'Humbert, abbé de Sixt, avec les sceaux de l'abbé et du couvent de Sixt. (2 octobre 1289)
152 Acte par lequel l'évêque de Genève Aymon Du Quart nomme à la cure vacante de Samoëns Hudric d'Olonne, chanoine régulier de Sixt, à la demande d'Humbert, abbé du dit couvent.(19 octobre 1305)
263 Acte par lequel l'abbé de Sixt libère de son pouvoir Reymond de Taconay, chanoine de Sixt, qui vient d'être pourvu de la cure du Mont-Saxonnex par l'évêque de Genève Alamand de Saint-Jeoire, et le soumet à celui-ci. (8 septembre 1351)
Titres et Droits :
Sous-série Cf : Rouleaux du Chapitre (1217-1631)
135 Reconnaissance en faveur du Chapitre de la part de Robert de Saint-Germain, pour une terre, une vigne et un chosal sis à Vésenaz. (5 décembre 1314)
Sous-Série Jf : Mandement épiscopal de Thiez, rouleaux (1261-1441)
2 Vente d'un champ sis à Teysel près de Viuz-en-Sallaz, et de Boson de Taconay avec son frère et leur tènement sis à Taconay, par Guillaume de Viu à Henri, évêque de Genève. (18 décembre 1263) témoin Henri, abbé de Sixt
Sous-Série N : Droits des couvents :
Sous-sous-Série ND 1-12 Abbaye d'Abondance (Chanoines réguliers de Saint Augustin), extraits et pièces diverses (1376-1745).(pas d'accès à ce fonds donc à vérifier)
Série ADL : Département du Léman
Sous-série ADL A : Administration centrale
73 District de Carouge, département du Mont-Blanc, tome 5 des minutes de ventes de biens nationaux en provenance [...] des chanoines de Sixt et des chanoines de Peillonnex à Fillinges [...] numérotés 31 à 36, du 28 pluviôse au 23 ventôse an III. (16 février-17 mars 1795)
Archives de l'abbaye de Saint Maurice d'Agaune (CH AASM).
Cet état est tiré d'une interrogation de la base de données du site des Archives de l'abbaye de Saint Maurice d'Agaune avec l'occurrence " Sixt ". Puisque les moyens le permettaient la recherche a été poussée jusqu'à la pièce. Il en a été restitué la cote entière comme s'en suit : série/sous-série/dossier/pièce. Mais cette recherche pourrait être encore complétée et affinée notamment par une interrogation avec des noms propres. Beaucoup de documents sont numérisés et peuvent donc être consultés directement en ligne.
CHA : documents classés par J-H Charles entre 1750 et 1782.
Biens et droits à Beaufort : 53
Procès pour le cens pesant sur la cure de Beaufort : 2 /001,004
Église de Beaufort en Savoie : 3 /002
Biens et droits à d'Abondance et autour de la rive sud du Léman: 55
Abbaye d'Abondance: 1 / 2, 4-6
Confréries et associations spirituelles (II) : 66
Relations et associations spirituelles avec l'Abbaye de Sixt : 3
CHL : registre de la chancellerie.
Registre de copies d'actes privés appelé "Minutarium Majus" : 0/0/1
CHN : Charles Nouveau. Parchemins et papiers divers complétant les documents conservés dans le tiroir Charles.
Val du Trient: 15
Salvan: 1/6
Saint-Maurice, actes privés : 18.
Aliénations: 1/22/1
Choëx : 23/1/6
CHR : Archives des chanoines et des frères convers de l'abbaye de Saint Maurice.
Chanoine Jean-Etienne Udret : 154/30/1/1
Chanoine Jean-Joseph Weger (Veguet) : 156/50/1/ 3-4
COM : Fonds de la communauté des chanoines de Saint-Maurice.
Papiers de l'abbé Jean Joseph Claret : 333
Demandes de séjours à l'abbaye : religieux : 140/1/1-2
Joseph Antoine Cocatrix : 335
Élection : 11
Lettres de félicitations reçues par l'abbé Joseph Antoine Cocatrix suite à son élection : 1/25
Abbés divers : série contenant des documents concernant des abbés dont l'indentité est indeterminée ou les abbés d'une manière générale : 999
Correspondance : 301/2/1
LIB : " Libri " soit registres contenant copie d'actes originaux.
Cartulaire intitulé "Liber Salvani et Choëx", composé essentiellement de copies d'actes diplomatiques concernant le val du Trient et Choëx. 0/0/8/21
Registre de copies d'actes appelé "Liber vallis Abundantiae et prioratus Silvanecti in Gallia" concernant en particulier la vallée d'Abondance (f. 1r-23v), les prieurés de Senlis (f. 24r-87r) et de Semur (f. 88r-166v) : 0/0/13/4-6,11-19, 52, 54, 56, 127
Premier volume des registres appelés communément "Charléty", comprenant des copies d'actes concernant l'Abbaye, des résumés d'autres moins importants ou des textes historiques de l'auteur et copiste Louis Nicolas Charléty (XVIIIe siècle). Aux p. 416 et 417, quelques notes dues au chanoine Boccard (XIXe siècle) : 0/0/15/153,159
NOT : registre des notaires:
Minutaire notarial de Franciscus Charvy, notaire, de Bagnes, habitant Saint-Maurice. 0/0/4/2,65
Minutaire notarial du notaire Glaudius Revilliodi, de Monthey 0/0/36/100-101
PRV : Papiers divers, classement provisoire de divers papiers non encore classés dans notre fonds d'archives :
CAR : Cartons contenant divers papiers :
Carton 12 : 24, 28
Carton 13 : 11
Carton 43 : 65-66, 75
Carton 50 : 51
Carton 73 : 24
REC : Registres de reconnaissances de biens, terriers :
Reconnaissances de biens en faveur de l'Abbaye concernant Ollon et sa région, reçues par Mauritius Quarterii 0/0/62/64


Bibliographie :
Dans cette bibliographie, outre les livres consacrés à Sixt et son abbaye, sont indiqués des ouvrages généraux sur la vie religieuse et les chanoines, mais aussi sur Samoëns et son histoire puisque les deux villages sont liés dans le fonds, aussi bien par la présence importante d'actes faits par des notaires septimontains que par les témoignages de la relation houleuse entre les deux maisons de religieux.
Ouvrages généraux :
GERHARDS, Agnès, Dictionnaire historique des ordres religieux, Paris, Fayard, 1998. [Bib 5572]
HASQUENOPH, Sophie, Histoire des ordres et congrégations religieuses, Lonrai, Champs Vallon, 2009.
PACAUT, Marcel, Les ordres monastiques et religieux au Moyen-Age, Paris, Nathan, 1970.
PARISSE, Michel, (Textes réunis par), Les Chanoines réguliers. Emergence et expansion (XIe-XIIIe siècles), Saint-Etienne, Publication de l'université de Saint-Etienne, 2009. [Bib 7700]
THOMASSET, Claude, JAMES RAOUL, Danièle (dir.), La montagne dans le texte médiéval. Entre mythe et réalité, Paris, Presses universitaires de Paris-Sorbonne, 2000.
Ouvrages spécialisés :
BAUD, Henri (dir.), Le diocèse de Genève-Annecy, Paris, Beauchesne, 1985. [Us 262]
BAUD, Henri, " Les relations entre le Valais et la Savoie au XVIIème siècle ", dans Vallesia, tome XXXIII, 1978, (pp. 387-397). [Br 3765, Br 3886]
BINZ, Louis, Vie religieuse et réforme ecclésiastique dans le diocèse de Genève pendant le Grand Schisme et la crise conciliaire (1378-1450), Genève, A. Jullien, Mémoires et documents publiés par la Société d'histoire et d'archéologie de Genève, 46, 1973. [PER 1464]
BINZ, Louis (éd.), "Les visites pastorales du diocèse de Genève par l'évêque Jean de Bertrand (1411-1414)", dans Mémoires et Documents, Annecy, Académie Salésienne, Documents Hors-Série ; Volume 1, 2006. [Us 557]
CARRIER, Nicolas, " Les moines et la montagne en Savoie du Nord (XIe-XVe siècle) " dans Actes des congrès de la Société des Historiens Médiévistes de l'Enseignement Supérieur Public (SHMESP), Montagnes médiévales, Chambéry, 2003, n°34, Paris, Publications de la Sorbonne, 2004, (pp.221-239).
CARRIER, Nicolas, MOUTHON, Fabrice, Paysans des Alpes: Les communautés montagnardes au Moyen Âge, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010. [Bib 6677]
CARRIER, Nicolas, La vie montagnarde en Faucigny à la fin du Moyen Age. Economie et société Fin XIIIe - Début XVIe siècle, Paris, L'Harmattan, 2011. [Bib 6500]
DESACHY, Matthieu, " Les livres et les bibliothèques des chanoines de Rodez aux XIVe-XVe siècles. ", dans Cahiers de Fanjeaux, Livres et Bibliothèques (XIIIe-XVe siècle), Toulouse, Privat, 1996. [Bib 5384]
DUPARC, Pierre, " Moines et alpages dans le diocèse de Genève au moyen âge " dans Mémoires et documents publiés par la société d'histoire et d'archéologie de Genève, Tome LVII, 1995, (pp.11-22). [PER 1464]
DUPARC, Pierre, « Une redevance féodale alpestre : l'Auciège » dans Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, tome 105, 1944, (pp.9-122). [Bib 2041 / 7]
FORAS (De), E-Amédée, Armorial et nobiliaire de l'ancien duché de Savoie, Réimpression de l'édition originale de Grenoble (1863-1938), 6 tomes, Genève, Slatkine, 1992. [GF 4635]
LEGUAY, Jean-Pierre, L'église en Savoie au Moyen-Age (Fin Xème-début XVème siècle), Grenoble, CRDP, 1983, n°43, (pp.35-63). [Br 4004]
LEGUAY, Jean-Pierre, " Le rôle des augustins dans les villes et les villages savoyards au Moye-Age (12ème-15ème siècles) " dans MACCARONE, Michele (Mg.) et VAUCHEZ, André, (dir.), Echanges religieux entre la France et l'Italie du Moyen-Age à l'époque moderne, Genève, Slatkine, 1987,(pp.17-44). [Br 6039]
LONFAT, Raymond, L'erba. Histoire de la seigneurie abbatiale de la vallée du Trient. Des origines jusqu'en 1349, 2 vol., [Sion], Raymond Lonfat, Ed. Saint-Augustin, 2009. [GF 4901]
MOUTHON, Fabrice, " Moines et paysans sur les alpages de Savoie (XIe-XIIIe siècles) : mythes et réalité ", dans Cahiers d'histoire, XLVI/4 2001, (pp.9-23). [PER 1414]
MOUTHON, Fabrice, " Entre moines et paysans, la montagne d'Arvillard au XIVe siècle ", dans Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie, L'histoire en Savoie, n°17, 2009, (pp.21-30). [PER 1408]
MOUTHON, Fabrice, " Savoie médiévale, naissance d'un espace rural (XI-XVe siècles) ", dans Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie, L'histoire en Savoie, n°19, 2010, (pp.1-173). [PER 1408]
REBORD, Charles-Marie, GAVARD Adrien (coll.), Dictionnaire du clergé séculier et régulier du diocèse de Genève-Annecy dès 1535 à nos jours, Bourg, J. Dureuil, Tome 1, 1920. [Us 512]
REBORD, Charles-Marie, GAVARD Adrien (coll.), Dictionnaire du clergé séculier et régulier du diocèse de Genève-Annecy dès 1535 à nos jours, Annecy, Impr. commerciale, Tome 2, 1921. [Us 512]
REBORD, Charles-Marie, GAVARD Adrien (coll.), Supplément du Dictionnaire du clergé. Matériaux pour servir à la monographie des paroisses, Annecy, Impr. Commerciale, 1921. [Us 513]
REYNAUD, Jean-François (dir.), Espaces monastiques ruraux en Rhône-Alpes, Lyon, Association lyonnaise pour la promotion de l'archéologie en Rhône-Alpes (ALPARA), 2002.
Ouvrages concernant Sixt et l'abbaye :
BUFFET, Léon, Le bienheureux Ponce de Faucigny (1100-1178). Fondateur de l'abbaye de Sixt, La Roche, Bouvard, 1933. [Br 3285]
DENAMBRIDE, François, Sixt. En Haute-Savoie! Vallée et ancienne abbaye, Paris, Imprimerie du Savoyard de Parus , 1899-1900. [Br 4911]
GAVARD, Adrien (Abbé), " Les Archives de l'abbaye de Sixt avant la Révolution : inventaires inédits de 1729 et 1754 ", dans Académie Salésienne, Mémoires et documents de l'Académie salésienne, Annecy, Académie salésienne, Tome XXXIV, 1911, (pp.1- 87). [Bib 1577]
GAVARD, Adrien (Abbé), L'obituaire de l'abbaye de Sixt, Annecy, Impr. Commerciale, 1913.
LACROIX, Jean-Claude, " Un siècle de problèmes forestiers à Vallon : 1730-1830 ", dans Actes du XXXIIIe congrès des sociétés savantes de Savoie, Thônes, septembre 1990, (pp.13-35). [Bib 5078]
MARIOTTE, Jean-Yves, " La donation de la paroisse de Samoëns à l'abbaye de Sixt ", dans La sociabilité des Savoyard. Actes du XXIXème Congrès des Sociétés savantes de Savoie, Samoëns, 4-5 septembre 1982, Chambéry, 1983, pp.35-38. [Bib 4040]
RANNAUD, Marie (Abbé), Histoire de Sixt (1135-1914): Abbaye - Paroisse - Commune, Annecy, impr. J.Abry, 1916. [Bib 1549, Bib 5040]
RANNAUD, Marie (Abbé), Le Bienheureux Ponce de Faucigny, fondateur de l'abbaye de Sixt. Sa vie, son culte, Genève, Imp. du courrier de Genève, 1905. [Bib 1371]
THEVENOT, Dominique, Oratoires, croix et chapelles de Sixt-Fer-à-Cheval: Haute-Savoie, Haute vallée du Giffre, Bois-Jérôme, D. Thevenot, 2003.
Ouvrages concernant Samoëns :
GÉRÔME, Colette, Histoire de Samoëns : sept montagnes et des siècles, Montmélian, La fontaine de Siloé, 2004.
RIONDEL, F-D, " Les familles de Gex et de Gernaud, à Samoëns ", dans Revue savoisienne, 12ème année, 1871, (pp.63-68). [PER 1391]
RIONDEL, F-D, " Les familles et les personnes nobles à Samoëns " dans Revue savoisienne, 16ème année, 1875. (pp. 68-71). [PER 1391]
TAVERNIER, Hippolyte, Histoire de Samoëns (Haute-Savoie) : 1167-1792, Chambéry, Impr. Ménard, 1892.
TAVERNIER, Hippolyte, " Histoire de Samoëns ", dans Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie, Tome XXXI, 1892, (pp.1-292). [PER 1394]

Répertoire numérique détaillé