Arch. dép. Haute-Savoie, 1 J 1250

Date : octobre 1716
Intitulé : sommaire apprise concernant quelques sinistrés.

Une sommaire apprise désigne une estimation pour connaître la valeur et l’état d’un bien.
Le 14 juin 1716 « dimanche de l’octave de la feste de Dieu », à l’heure des vêpres, un incendie ravage un groupe de maisons et bâtiments de Cruseilles. Les sinistrés multiplient les démarches dans les mois qui suivent pour faire reconnaître leurs pertes en vue notamment d’obtenir de la chambre des Comptes à Chambéry une exemption de taille.
La liasse comprend la supplique des sinistrés ainsi que des témoignages de « prud’hommes », personnes tenues pour dignes de foi et respectables, pour appuyer les dires des suppliants.
La lecture de ces déclarations montre comment le feu, « pris sans qu’on sache comment », s’est si vite propagé que l’arrivée rapide de voisins n’a été d’aucun secours.
Les maisons de Claude Compère et Pierre Miffon et les granges de la veuve Dominique Bouchet et de Claude Debiolle sont détruites. Les toitures couvertes en paille ont flambé, des pans de murs sont écroulés, le bois d’œuvre est irrécupérable, meubles et fourrage sont partis en fumée. La pluie a par la suite gâté ce qui aurait pu être récupérable dans les décombres.
Une note semble indiquer que les sinistrés ont finalement obtenu une exemption de taille pendant 5 ans.

Localiser la commune de Cruseilles