Châteaux et chapelle des Allinges

Présentation du fonds

La série Fi ne comprend que des documents imagés conservés par les Archives départementales de la Haute-Savoie : près de 52 000 cartes postales, 712 estampes, 180 affiches, près de 28 000 photographies, 200 plaques de verre, 1000 cartes et plans, des vues aériennes, 48 000 négatifs souples, 8400 diapositives et ektachromes … les supports sont variés. 
Pour en savoir plus sur les fonds figurés numérisés


L’estampe présentée est cotée en 39 Fi 66. La sous-série 39 Fi regroupe toutes les estampes de taille supérieure ou égale à 24 x 30 centimètres. C’est une reproduction d’une illustration que l’on trouve dans le livre « Nice et Savoie » de 1864.

La mappe sarde est un cadastre datant des années 1720-1730, commandé par le roi de Piémont-Sardaigne Victor-Amédée II dans le but de faire payer les impôts aux nobles et au clergé. Le duché de Savoie et le Piémont ont été cadastrés, un plan original et une copie en couleur réalisés pour chaque paroisse de ces territoires. Ils sont accompagnés du livre des numéros suivis (parcelles décrites dans l’ordre numérique) et de la tabelle (parcelles décrites par ordre alphabétique des propriétaires). 
Pour en savoir plus sur les mappes

En téléchargeant les « informations complémentaires », vous aurez plus de détails sur « Nice et Savoie », sur la mappe d’Allinges et sur l’historique de ses châteaux.


Utilisation en cours des illustrations des châteaux des Allinges

Ces deux documents complémentaires peuvent être utilisés en histoire dans le cours de 5e lorsque le chapitre sur les « paysans et seigneurs au Moyen Âge » est abordé, et en 2nde lors du chapitre « Sociétés et cultures rurales (XIe-XIIIe siècles) », et notamment la relation entre le château et son seigneur, et les habitants de la seigneurie.

Ils permettent de montrer le rôle protecteur du château (avec le bourg fortifié très proche du château), le système de défense (les fortifications, les poternes, le positionnement sur un promontoire rocheux) mais aussi le rôle de demeure de la famille seigneuriale (le donjon et la chapelle dans chacun des châteaux).

On peut évoquer également les rivalités entre seigneurs qui conduisent à cette situation particulière où deux châteaux ennemis se font face.                        

Enfin, en regardant les parcelles de terrain en contre-bas du château sur l’extrait de mappe sarde, on peut imaginer ce territoire à l’époque médiévale, avec la réserve et les tenures, et expliquer les évolutions de la localisation démographique lorsque cessent les conflits, que les habitants n’ont plus autant besoin de protection et qu’ils s’installent plus bas aux mas de châteaux-vieux dessus et dessous. 

Pour compléter votre illustration de cours à partir de documents locaux, vous pouvez également travailler à partir des dossiers « clé en main » « La vie de château au Moyen Âge, d’après les inventaires du château d’Annecy » et « Le château, forteresse ou résidence ».