Registre des naissances et baptêmes de Servoz, 1793-1829, 1 J 2992

Arch.dep. Haute-Savoie, 1 J 2992

Ce texte est extrait du registre des naissances et baptêmes de 1793 à 1829 de la commune de Servoz.

En marge des actes eux-mêmes, le curé présente en ce début de registre un journal qu’il intitule « Mémoire sur la persécution de l’église arrivée sur la fin du 18e siècle ». Ainsi, sur 15 pages, il relate les faits du mois de mai 1789 en France au 3 novembre 1803. Dans un style très lyrique, sont ainsi abordés la critique de la philosophie cause de l’irreligion naissante, le dépouillement du clergé par la nationalisation des biens lui ayant appartenu, la mise en place de la Constitution civile du clergé et la critique de ceux qui s’y sont soumis. Albitte y est décrit comme « un monstre digne de toute l’exécration de la terre » tandis que Bonaparte, qui a été l’un des acteurs du Concordat de 1801, apparaît comme un « ange de paix ». Le curé mentionne également son exil forcé en 1798, et ses conséquences sur la tenue des registres de baptêmes et naissances, qu’il a dû retranscrire à son retour en 1800.