Arch. dép. Haute-Savoie, 6 FS (Chavanod en reclassement)

Date : 8 décembre 1855
Intitulé : Lettre du directeur de la mine d’asphalte à l’intendant général

M. Renaud, directeur de la mine et de l’usine d’asphalte de Chavanod pour le compte de la compagnie Auguste Baboneau, se plaint une nouvelle fois à l’intendant de l’état déplorable du chemin reliant le lieu-dit Chavaroche à l’Eau-Blanche, passage obligé pour rejoindre ensuite la route de Rumilly à Annecy.  Ce tronçon, privé à l’origine, a été aménagé par la compagnie mais tous les habitants l’utilisent, notamment ceux du hameau de Belleville, le trouvant pratique. Mais il est désormais creusé de profondes ornières et les éboulements y sont fréquents.
M. Renaud se plaint du refus de la commune de participer à son entretien alors que l’entreprise lui  paye « une taxe exorbitante » et que son activité économique « fait vivre la plupart des habitants ».
Le conseil municipal rétorque que « la fabrique écrase chaque jour par les nombreux et lourds transports d’asphalte les chemins de la commune sans aucun bénéfice pour celle-ci ».
L’intendant tranche en décidant une répartition de trois quarts des frais pour l’entreprise, un quart pour la commune.
Le papier à en-tête de la compagnie utilisé par M. Renaud porte notamment une gravure représentant le site d’exploitation de Chavaroche.

Localiser la commune de Chavanod