Arch. dép. Haute-Savoie, 2 U 114.

Intitulé : livret d’ouvrier d’Antoine Peiretti
Date : 1877

Deux ouvriers d’origine italienne, Jean Calvetti, âgé de 39 ans et originaire de San Benigno, et Antoine Peiretti, de 11 ans son cadet et originaire d’Ouzagio, cherchent ensemble à se faire embaucher pour la construction du pont de Brogny.
Le 15 juillet 1878 vers 4 heures du matin, ils se battent au couteau au sortir d’une auberge d’Annecy-le-Vieux. Calvetti poignarde Peiretti qui décède le même jour vers 8 heures. Il prend la fuite.
La justice conclut à un drame de la jalousie : la femme Andréo qui vivait avec le meurtrier était partie avec Peiretti à la suite d’une absence de Calvetti qui se rendait en Italie. Calvetti, qui avait été expulsé de France pour coups et blessures, est introuvable. Il est condamné par la cour d’assises de Haute-Savoie à la peine de travaux forcés à perpétuité et aux frais envers l’État. Sa description physique est publiée pour permettre son identification et son arrestation. Celle-ci a lieu l’année suivant le meurtre. Calvetti est reconnu coupable du meurtre de Peiretti et condamné.

Localiser la commune d'Annecy-le-Vieux