11 - Familles

En référence à leur histoire, certaines communes ont adopté les armoiries d'anciennes familles nobles qui détenaient des droits sur le territoire et qui ont pu prendre ou donner leur nom à la commune. En dehors des cas d'homonymie, il existe aussi de nombreux exemples d'armoiries communales reprises d'anciennes familles. Enfin, d'autres s'inspirent simplement de celles de familles seigneuriales, mais en les associant ou en les modifiant.

« De gueules à la bande d'argent »
La commune d'Excenevex, au bord du lac Léman, reprend les armoiries des nobles de Rovorée.
Cette famille, attestée dès le XIe siècle, est essentiellement possessionnée dans la vallée d'Aulps. Gillion de Rovorée, participe d'ailleurs à la fondation de l'abbaye vers 1094, qui fait ensuite l'objet de nombreuses donations par plusieurs membres de cette famille.


« Bandé d'argent et de gueules »
Les armes de la famille d'Arenthon sont réutilisées par la commune du même nom, le destin de cette famille se séparant cependant très tôt du village éponyme : la seigneurie d'Arenthon demeure aux Faucigny-Lucinges jusqu'au début du XVIIIe siècle, les d'Arenthon s'établissent à Alex, seigneurie acquise par le mariage de Pierre d'Arenthon et Marguerite d'Alex en 1383. La lignée s'illustre en la personne de Jean d'Arenthon d'Alex, évêque de Genève, de 1661 à 1695.


« Tranché, au 1 : d'azur à l'épée haute d'argent ; au 2 : d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules ».
La commune de Marigny-Saint-Marcel est créée en 1844 par la réunion des anciennes paroisses de Marigny et de Saint-Marcel, ce qu'exprime le tranché associant les armoiries de deux familles.
L'épée d'argent sur champ d'azur est empruntée aux armoiries de la famille Roland, originaire d'Alby, qui se fixe à Marigny au XVIIe siècle.
Le lion est celui des nobles de Charansonay, qui ont été seigneurs de Saint-Marcel à la fin du Moyen Âge, et qui est repris sur les armoiries de Massingy et de Saint-Félix.
Composées par M. Philippe Grandchamp, elles sont adoptées par une délibération du conseil municipal le 1er mars 1990.