13 - Actualité et universalité (1). L'Union internationale des chemins de fer (UIC)

En 1949, Louis Armand est nommé président de l'UIC, créée en 1922.

À l'échelle internationale, il s'emploie à moderniser et à unifier les chemins de fer, en menant notamment une politique concertée avec les réseaux voisins vers une véritable Europe des chemins de fer :
- création d'un Office de Recherches et d'Essais (ORE) afin de définir techniquement des matériels unifiés,
- généralisation de l'utilisation d'une partie de wagons de type unifié de dix réseaux de l'Europe (Wagons EUROP),
- société financière de construction des matériels de chemin de fer (EUROFIMA),
- suppression de la troisième classe.
Sa politique passe aussi par des travaux sur l'attelage automatique, l'unification des systèmes de freinage, l'adoption dun langage ferroviaire européen et la modernisation de la signalisation.

En 1957 sont mis en place les trains Trans Europ Express (TEE) qui assurent des liaisons rapides entre les grandes villes de sept pays d'Europe occidentale.

À partir de 1961, Louis Armand devient le secrétaire général de lUIC, poste qu'il occupera jusqu'à son décès.