5 - Les moyens de transports
Les moyens de transport se multiplient à cette époque, certains habituels ou d’autres plus originaux, qu’ils soient destinés aux hommes ou aux marchandises, à la pêche mais aussi à des activités de détente.

C’est aussi au début du XIXe siècle que la navigation de plaisance trouve ses origines. On reconnaît notamment sur certaines images deux bateaux construits par des sociétés suisses, qui ont marqué l’histoire de la navigation à vapeur sur le lac d’Annecy : le Ville d’Annecy, premier vapeur équipé de l’éclairage électrique, est mis à l’eau le 7 juin 1900 et peut accueillir 450 passagers.

Quant au France, lancé le 13 mai 1909, il accueille 700 passagers sur deux ponts ; à son bord, le tour du lac s’effectuait en 2h30 en consommant une tonne de charbon.

Le fonctionnement de ces nouveaux moyens de transport, les bateaux à vapeur, nécessite évidemment des infrastructures, bien identifiables sur certains clichés, pour permettre aux voyageurs de gagner le pont du bateau. Les communes riveraines du lac comprennent vite d’ailleurs l’intérêt économique, utilitaire et surtout touristique des bateaux à vapeur : elles implantent à partir de 1861 les sept premiers embarcadères afin de desservir les principales communes du lac par un service régulier : Veyrier, Menthon-Saint-Bernard, Talloires, Lathuile, Duingt, Saint-Jorioz et Sevrier.

Le chemin de fer, constitue, lui aussi un nouveau moyen de communication. Il connaît un grand développement sous le Second Empire, en lien avec la croissance économique du pays et permet également d’assurer le transport des touristes de plus en plus nombreux. Ainsi, la ligne entre Annecy et Aix-les-Bains est créée en 1866 et les travaux de celle qui relie Annecy à Albertville commencent en 1895.