Cote : Arch. dép. Haute-Savoie, 10 FS 199

Intitulé : procès verbal constatant l’inauguration du Pont Charles Albert construit sur le torrent des Usses à l’endroit dit de la Caille
Date : 11 juillet 1839

L’intense circulation des biens et des personnes entre Annecy et Genève justifie la construction à Allonzier d’un ouvrage d’art singulier du vivant du roi Charles Albert de Savoie-Carignan. Il enjambe les Usses au lieu dit de la Caille et porte le nom du souverain.
La construction du pont a été adjugée en 1837 aux entrepreneurs Louis Bonnardel, Antoine Blanc et Émile Gabriel Bertin. Il est inauguré le 11 juillet 1839 par l’intendant du Genevois, accompagné d’une foule considérable, en présence de Casazza de Valmonte, gouverneur général du duché de Savoie. L’évêque d’Annecy, monseigneur Rey, procède à la bénédiction du pont. Une plaque en marbre au-dessus du portique mentionne « Pont Charles Albert ».
L’entrepreneur Bonnardel s’enthousiasme pour la multiplication de travaux aussi considérables, « des très importantes améliorations s’exécutent dans la route de la Maurienne, un pont va être jetté bientot à Albertville, […] la côte d’Ugine va s’abaisser, la route d’Annecy à Genève va se rectifier ». L’évêque d’Annecy s’enflamme : « Si ce monument […] devoit subsister aussi long tems que sa gloire du nom qu’il porte, sa durée n’aura d’autres limites que celle du monde ».

Localiser la commune d'Allonzier-la-Caille