Livre de raison tenu par les Visitandines du monastère de Thonon, [XVIIIe siècle], 40 H 30

Livre de raison tenu par les Visitandines du monastère de Thonon, [XVIIIe siècle], 40 H 30

L'ordre de la Visitation est fondé à Annecy en 1610 par François de Sales et Jeanne de Chantal.

Fondé, en 1625, à Évian, le monastère chablaisien de la Visitation s’installe à Thonon en 1627. Dépourvues de ressources dans les premières années, les Visitandines durent affronter de graves difficultés. En 1633, la générosité des familles nobles leur permit d’acquérir un ensemble de bâtiments qu’elles aménagèrent progressivement en clos. La situation matérielle de la Visitation de Thonon paraît avoir été assez bonne ; il ne semble pas que le monastère ait connu des périodes de grande gêne comme beaucoup d’autres établissements savoyards. Implantée dans une petite ville (3 000 habitants), mais dans une province, le Chablais, où la noblesse, petite et moyenne, était bien représentée, la Visitation pouvait compter sur un recrutement, socialement et financièrement, intéressant. L’essentiel du revenu du monastère provenait des rentes et des prêts consentis à des particuliers. En 1738, les Visitandines étaient propriétaires de 80 journaux 289 toises soit 24 hectares dont 5 étaient plantés en vigne. Pour la subsistance quotidienne, elles tiraient profit de l’acensement (location) des propriétés du couvent et géraient scrupuleusement l’intendance.

Ce livre de raison - registre de comptabilité domestique comportant également des notations à caractère familial ou local - dont la couverture est composée d’un parchemin de réemploi, mentionne à la fois le menu des repas de la communauté (dès le 1er septembre 1725), un certain nombre de recettes, un inventaire des chandelles utilisées au monastère, ainsi que celui des robes (1741) et des souliers (1763) des Visitandines.