Registres militaires français (1860-1940)

Extrait d'une fiche matricule (1914) - 1 R 814

Tenus par l’administration militaire française, les registres matricules ont été versés aux Archives départementales jusqu’à la classe 1940 (hommes nés en 1920) et sont conservés en sous-série 1 R. Les états signalétiques, surtout à partir de 1878, sont riches en informations sur les appelés (filiation, profession, description physique, niveau d’instruction, parcours militaire, blessures, décorations…) et dans certains cas mention d’adresses successives, de date de décès, de condamnation, de changement de profession.

Les informations peuvent toutefois être lacunaires voire erronées, surtout dans les périodes de guerre où la transmission des données a pu être très perturbée.

Pour connaître la classe d’un soldat, il suffit d’ajouter 20 ans à son année de naissance. Ex : un homme né en 1895 est de la classe 1915.


Registres militaires sardes (1815-1859)

Tenus par l’administration militaire du royaume de Piémont-Sardaigne, les registres sont conservés en sous-série 9 FS. Les informations fournies sont moins nombreuses et moins détaillées que celles du XXe siècle mais néanmoins utiles, en particulier sur le plan démographique pour une période où les recensements de population sont rares et inégalement conservés. Attention : à la différence de la France, la classe est celle de l’année de naissance. Ex : un homme né en 1828 est de la classe 1828.