Dès 1914, la qualité de « Mort pour la France » est attribuée aux civils et aux soldats victimes de la Première Guerre mondiale morts sur le champ de bataille ou à cause de dommages directement imputables au conflit (loi du 2 juillet 1915, modifiée par la loi du 28 février 1922, puis ordonnance du 2 novembre 1945 = voir le lien ci-après).

On y trouve mine d’informations, sur les individus notamment, mais aussi sur leur corporation.

 

Vous pouvez visualiser ci-après les livres d’or suivants :

- [Comité départemental du livre d’or ?]. Livre d’or du personnel de l’enseignement primaire de la Haute-Savoie, 1922, [Bib 2812].

- MIQUET, François. Livre d’or des officiers savoyards morts pour la France pendant la guerre (14-18), 1924, [Br 585].

- L’ALLOBROGE (Association). L’Allobroge, société de Gymnastique et de préparation militaire (…) : livre d’or de la guerre mondiale 14-18, 1925, [Br 599].

- Association des anciens élèves du collège chappuisien. Le livre d’or du collège chappuisien et du lycée Berthollet, [s.d.], [Br 5137].

- Comité des anciens élèves et professeurs [du collège de Thônes]. Mémorial… et livre d’or du Collège de Thônes : 1914-1918, [après 1926], [Br 1045].

- Collège de Rumilly (Sainte-Marie). À nos morts : 1914-1918 / Collège de Rumilly, [1924], [GF 1661].